Recette : Cookies aux noisettes les “rififi”

La recette du jour : je l’ai réalisée pour l’équipe du tournage de Radio France Internationale pour le dîner du soir.

Des cookies aux noisettes dits les «  rififi »

Les ingrédients : 

150 g de farine de blé type 80 ou 110, 100 g de farine d’épeautre complète, 100 g de sucre complet rapadura, 75 g de margarine bio à l’huile de tournesol, 50 g de noisettes hachées bio, 1 sachet de sucre vanillé bio, 1 pincée de sel fin de Guérande

Dans un premier temps peser tous les ingrédients et réserver. Ramollir la matière grasse à la cuillère. Réserver. Mélanger les farines ensemble avec le sel fin, le sucre vanillé et le sucre complet ensuite incorporer la matière grasse soit à ‘aide d’une cuillère en bois ou dans un robot munie d’une palle. Ajouter ensuite les noisettes et bien mélanger le tout. Sur une tôle munie d’une feuille de cuisson, déposer des petits tas à l’aide de deux petites cuillères.

Enfourner 9 minutes à 180°C dans un four chaud. Défourner sur une grille.

Idée plus de Cécile :

Ces petits rififi m’ont servi pour accompagner un flan au lait d’avoine sucré avec du sucre de coco. (ce sucre possède un faible indice glycémique).

L’ortie, une plante qui ne manque pas de piquants !

L’ortie piquante

Urtica divica. Dans la famille des orties, il existe de nombreuses variétés. Celle qui nous intéresses pousse dans les lieux riches en azote et se nomme piquante car de petites vésicules (invisibles à l’œil nu) remplies de liquide urticant enflamment notre peau dès que nous l’approchons.

Pour la cuisine, choisir des lieux de cueillette non polluées (proscrire le bord des routes, des champs non bio…) ; se prémunir de gants (pour les douillets), ou essayer la méthode qui consiste à cueillir les jeunes pousses (le haut du bouquet) et couper juste en- dessous. Attention de ne pas vous faire piquer !

Le remède quand on se fait piquer est de se frotter avec des feuilles de plantain ; le soulagement est garanti car le plantain est une plante anti-inflammatoire bien indiqué dans cette situation. De plus le plantain poussent dans les champs et les prairies souvent tout près des orties.

Conseil nutritionnel

L’ortie est riche en minéraux, en silice notamment et en protéines. Elle est, à elle seule, un très bon moyen de reminéraliser l’organisme après une période de fatigue, de grossesse ou d’allaitement, soit sous forme de tisane en feuille fraîche ou sèche (goût plus fort), soit en potage, soit en légume (voir recette des toasts à l’ortie dans mon livre la cuisine du jardin aux éditions Ouest-France. Peu onéreuse, ou même gratuite, l’ortie est facile de cueillette et permet de nombreuses recettes écologiques et simples.