Atelier saveurs d’Automne le 21 octobre

J’anime un atelier cuisine pour petits et grands le mercredi 21 octobre de 14h à 17h à la Maison du Parc. Les saveurs d’automne seront à l’honneur.

Au menu : potage au potimarron, blinis à la pomme et fruits en papillotes.

Tarif : 5€ par personne. Tout public, à partir de 7 ans accompagné d’un adulte

Sur réservation au 02 33 25 70 10.

Journée Saveurs d’Automne

Le dimanche 4 octobre 2015 se déroulait la journée saveurs d’automne au Parc du Perche à Courboyer. Une belle journée autour des produits locaux et de saison ; j’ai été invitée pour y proposer des dégustations autour des légumes d’automne avec un velouté de butternut (une curcubitacée à la saveur très sucrée ) et des pommes au four au miel avec des  noix.

J’ai pu partager ma passion pour la cuisine et le bien-être et également faire déguster une brioche au potimarron qui a beaucoup étonné le public. Un secret de Thierry que l’on retrouve à l’automne à la vente dans notre ferme.

Atelier famille le 5 août Manoir de Courboyer

Le mercredi 5 août de 14h à 17h, j’anime un atelier famille au Manoir de Courboyer.

Au programme, je proposerai aux enfants de fabriquer de petits pains puis nous partirons reconnaître des plantes sauvages que nous pourrons mettre dans un pique-nique !

Attention, l’atelier n’a pas lieu à la ferme mais à la Maison du Parc au Manoir de Courboyer à Nocé. Réservation obligatoire auprès du Parc au 02 33 25 70 10, 5 eur.

(photo Orne Tourisme)

Buffet-débat du 27 juillet à 19h15

Le prochain buffet-débat aura lieu le lundi 27 juillet à 19h15.
Avec Thierry, nous avons choisi d’aborder le thème suivant :
“Pourquoi 5 fruits et légumes par jour ?”

Nous vous attendons nombreux pour échanger ensemble en toute convivialité.

Réservation obligatoire au 02 33 83 53 29.

15 eur par personne.

Atelier pâtes levées du 19 mai

Hier soir ce fut une belle soirée avec 15 personnes qui sont venus partager l’expérience et l’originalité de confectionner des pâtes levées pour réaliser des pains Pita, des pains Naans, des pizzas mais aussi une tarte briochée avec les poires de la ferme.
La fermentation était le thème centrale, et les explications de Thierry ont intéressé les participants.
Nous avons beaucoup aimé cuisiner des préparations à base de légumes pour garnir les différents pains cuits dans le four à bois.
Merci à tous !
Retour en images sur ce convivial atelier :

Recette : Cookies aux noisettes les “rififi”

La recette du jour : je l’ai réalisée pour l’équipe du tournage de Radio France Internationale pour le dîner du soir.

Des cookies aux noisettes dits les «  rififi »

Les ingrédients : 

150 g de farine de blé type 80 ou 110, 100 g de farine d’épeautre complète, 100 g de sucre complet rapadura, 75 g de margarine bio à l’huile de tournesol, 50 g de noisettes hachées bio, 1 sachet de sucre vanillé bio, 1 pincée de sel fin de Guérande

Dans un premier temps peser tous les ingrédients et réserver. Ramollir la matière grasse à la cuillère. Réserver. Mélanger les farines ensemble avec le sel fin, le sucre vanillé et le sucre complet ensuite incorporer la matière grasse soit à ‘aide d’une cuillère en bois ou dans un robot munie d’une palle. Ajouter ensuite les noisettes et bien mélanger le tout. Sur une tôle munie d’une feuille de cuisson, déposer des petits tas à l’aide de deux petites cuillères.

Enfourner 9 minutes à 180°C dans un four chaud. Défourner sur une grille.

Idée plus de Cécile :

Ces petits rififi m’ont servi pour accompagner un flan au lait d’avoine sucré avec du sucre de coco. (ce sucre possède un faible indice glycémique).

La genèse du projet

Une évidence 

S’installer à la campagne nous a paru comme une évidence alors que nous habitions en ville avec nos jeunes enfants. Cependant cette réflexion nous l’avions déjà mené auparavant lorsque jeunes mariés nous avions décidé d’un projet de vie avec un objectif commun.

Le bien-être que l’on ressent quand on franchi le seuil de la Grande Suardière est souvent décrit par les clients, les amis qui viennent ici. Je pense que le jardin, les plantes et les arbres procurent une ambiance agréable et sereine.

La campagne n’est pas toujours l’image que l’on sent fait ; et pourtant nous avons souhaité y vivre. Nous pensons que les conditions sont réunies pour y travailler, élever les enfants plus simplement dans les premières années de leur vie, apprendre au travers de la nature, maîtriser tout un produit de son origine jusqu’à sa vente sans intermédiaire, produire nos légumes et nos fruits et manger des aliments sains et frais.

Nous avions envie d’apprendre ici à être dans une dynamique de créativité, de connaissance de soi et des autres, de voyager au fil des saisons et de nous confronter à de nouveaux horizons tout en faisant confiance dans le projet que nous avions au départ (produire nos propres céréales, les transformer en farine et fabriquer nos pains au levain cuits dans un four à bois).

L’idéal harmonieux d’une famille et d’un être humain s’inscrit par un développement égal de toutes les forces physiques, mentales et intellectuelles. C’est par cet équilibre que l’on obtient le bien-être.

En voulant vivre et travailler à la campagne c’est ce que nous voulons connaître et partager.

Les atouts santé de la cuisine végétale

Ma prise de conscience pour la santé et le bien-être a commencé quand j’avais 16 ans. A cette époque je faisais des études d’auxiliaire sociale en milieu rural. Puis pendant un cours de cuisine délivré par un professeur ce fut la révélation. Mes premiers pas ont été décisifs et formateurs d’une part pour ma santé (qui en avait besoin) et d’autre part une passion est née pour la nutrition et le fonctionnement merveilleux du corps humain.

Aujourd’hui riche de mes expériences personnelles en matière de gastronomie végétale et captivée par le souci de la création je poursuis ma route dans le partage de ces valeurs.

Le fait de manger plus sainement et d’introduire des protéines végétales valorise une cuisine réellement abordable pour tous et d’une grande variété au quotidien.

Photo de D. Benahouda, la cuisine de jardin, éditions Ouest-France

Photo de D. Benahouda, la cuisine de jardin, éditions Ouest-France